Sinistre : quel est le rôle de l’expert ? Comment fait-il son estimation ?

Publié le : 28 mai 20214 mins de lecture

Quand on parle d’assurance, il vient immédiatement à l’esprit l’assureur et la personne qui demande la souscription d’un contrat d’assurance ou l’assuré. Néanmoins, quand un des risques assurés fait l’objet d’un sinistre, le concours d’un tiers  appelé « expert » est sollicité suivant le cas.

L’expert en assurance

Généralement, un expert est une personne ayant une connaissance approfondie dans un secteur d’activités donné. Dans le cas d’espèce, son intervention est capitale dans l’évaluation des dommages lors de la survenance d’un sinistre. Etant l’homme de l’art en la matière, la Société d’assurance se doit de référer au rapport qu’il a établi pour déterminer si la garantie est acquise ou non et partant, d’apprécier l’indemnité que l’assureur doit verser aux victimes du sinistre. Il importe de préciser que l’expertise est obligatoire quand les dommages subis atteignent une certaine somme. Le rôle de l’expert est ainsi capital pour l’assureur en ce qui concerne l’indemnisation de l’assuré en cas de sinistre.

Les missions de l’expert en assurance 

L’expert tient une place essentielle concernant l’indemnité que l’assureur doit régler à l’assuré lors d’un sinistre. Ce dernier est le plus indiqué pour définir l’origine du sinistre d’une part et d’autre part, pour procéder à l’évaluation des dommages. Son rapport mentionne ainsi l’origine probable du sinistre et les circonstances ayant occasionné les dommages avec l’état détaillé des biens détruits, endommagés ou volés. L’expert procède également à l’identification et à la description des biens détruits et éventuellement, indique les formalités pour la réparation, la remise en état ou le remplacement des biens ou objets endommagés et ce, outre le coût nécessaire à cet effet. C’est en se référant au contrat souscrit et à l’expertise effectuée  que l’assureur fait la proposition d’indemnisation.

L’estimation des dommages

Les assureurs font systématiquement appel à un expert quant il a un sinistre. L’assuré est tenu de remettre à l’expert toutes les pièces justificatives des biens existant avant le sinistre pour permettre à ce dernier de faire l’évaluation des biens altérés. Ces pièces peuvent être des photos, des factures d’achats ou d’entretien et de réparations. Bref, tous les documents permettant à l’expert de faire un rapprochement chiffré entre les existants avant le sinistre et les existants après le sinistre. Ensuite, il procède à l’inventaire des biens sinistrés et effectuer un chiffrage des dommages en tenant compte de la vétusté. Eventuellement, il fait la distinction des biens qui peuvent être réparés et ceux qui doivent être remplacés avec du neuf. Son estimation se fait donc avec la vétusté déduite pour les objets dont la valeur est à rembourser par l’assureur et avec le calcul des frais de réparation pour les biens à réparer.  

Plan du site